( 23 juillet, 2009 )

Derrick Rose prêt pour l’éclosion .

roserondo21.jpg  

La NBA à vraiment cela d’extraordinaire : De fantastique joueurs en remplace d’autres dans un roulement continue , a l’instar de ce qui se passe en ce moment sur le poste de meneur de jeu . Ainsi Jason Kidd ou Steve Nash proche de la fin , des meneurs du calibre de Chris Paul , derron Williams et maintenant Derrick Rose sont la pour reprendre le flambeau . Ce dernier d’ailleurs nous a déjà en une seule saison prouvé qu’il fera sans doute partie des grands de la ligue . Auteur d’un premier match de playoff historique ave 36 points , record de Kareem abdul jabbar égalé , et d’une série très révélatrice de son leadership et de sa maturité , Derrick et une sorte de clone de Tony Parker avec une qualité de passeur et de rebondeur supérieure . Il possède un shoot a mis distance correct mais encore perfectible , par contre il ne représente encore aucune menace régulière longue distance , la preuve , sur sept matchs de playoff  il n’aura tenté aucun tir a trois points . Ses points fort son ailleurs , dans ses choix par exemple  , s’il ne prend pas ces shoots en playoff , se n’est pas par fébrilité mais parce qu’avec un peu plus de 20 %  de réussite dans cette exercice , il s’est rendu compte qu’il y avait d’autre personnes pour faire le boulot et qu’il pouvait surtout être décisif dans bien d’autre secteur dans l’immédiat . Comme son jeu en pénétration , la fluidité et la rapidité d’exécution de ses mouvements , sa vision du jeu . La manière dont il a dirigé son équipe que se soit sur les 82 matchs de saison régulière ou sous pression en playoff dans les moment chaud , avec classe et maîtrise ne trompe personne , Derrick sera un futur All-star , peut-être même dès la saison prochaine , et faisons lui confiance pour qu’il continue de travailler son jeu pour nous donner du plaisir durant les dix prochaines années . Image de prévisualisation YouTube

 

( 7 mars, 2009 )

Flash… Fulgurant

hpg0809heatvscavs081230pic1601.jpghpg0809heatvscavs081230pic1601.jpg

Depuis les JO de Pékin Dwayne Wade est redevenu fulgurant . La saison catastrophique de Miami lui a donnée en fin d’exercice le temps de régénérer son corp déjà meurtri par plusieurs opérations à l’épaule et au genoux , et de faire un long break qu’il n’a que très rarement connut depuis son arrivé en NBA et d’en profiter pour remettre en question son style de jeu certe efficace mais si éprouvant . Pour cela une fois rétablis il a travaillé tel un Tony Parker tous les aspects de son shoot , pour apporter une autre dimension à son jeu qui n’en manquait déjà pas . Le gros travail notamment sur la réception shoot lui permet d’être beaucoup plus régulier a mi-distance et longue distance qu’il ne l’était auparavant et d’exposer de moins en moins son corp aux mastodontes des peintures . Sa domination commence à Pékin , avec un survol de la compétition et surtout de la finale où Dwayne a démontré au yeux du monde toute sa panoplie désormée complète . Puis il continue sur sa lancée dès l’entame de la saison NBA en faisant parti des trois meilleurs joueurs du monde actuel avec Lebron et Kobe . Il commence d’ailleur de plus en plus sérieusement à faire parti du débat pour le titre de MVP de la saison . Même si James ou Bryant paraissent les deux favoris , il est difficile de ne pas l’imaginé au moins dans la meilleur équipe de la saison , chose  qu’ il n’a pas encore eu l’honneur de connaître jusqu’à présent . Quoi qu’il en soit , l’important pour lui sera que le Heat revienne en playoff , pour pourquoi pas , passer le premier tour , replacer Miami sur la carte et oublier définitivement les deux dernière saisons . Car oui , en dépit des stupides rumeurs de transfert concernant laurée 2010 , Flash a bien l’intention d’accoler son nom à l’histoire du club , de son club , de part son engagement et ses performances sur le terrain et aussi par quelques citations , dont celle-ci  : »Je veux être un de ces joueurs qui n’a porté qu’un seul maillot durant toute sa carrière  » . Image de prévisualisation YouTube

( 21 décembre, 2008 )

Allen Iverson : Un génie de scoreur .

phidet0504230111.jpg

Allen Iverson est un génie du jeu mais un génie scoreur pas meneur . un génie en péril collectif avec ces différentes équipes depuis quelques saisons que ce soit avec Philadelphie en fin de parcour , Denver ou plus récemment avec Détroit . Faut-il y voir autres choses que le déclin d ‘une star en fin de parcour ? je pense que oui car depuis quelques temps le talent d ‘ Iverson n’a pas été utilisé à bonne escient . Je m’explique : Iverson a connu le succès collectif avec Philadelphie à partir du moment précis ou il est passé du poste de meneur de jeu a celui de deuxième arrière scoreur avec un vrai meneur de jeu gestionnaire à ses côtés en la personne d’Eric Snow . Soulagé du poids de la gestion et de la mise en place de l’équipe qui ne fond pas parti de ses qualités intrinsèques , The answer pouvait scorer et créer comme son énorme potentiel technique et athlétique le lui permettait car même si sa capacité a gérer une équipe est somme toute limitée , sa capacité a créer pour les autres est bien présente . A la fin de son passage a Philadelphie et durant la totalité de celui de Denver , Allen a du joué une nouvelle fois meneur avec les résultats en demie teinte que l’on connaît . Larry Brown aurait-il était le seul coach a voir l’évidence ? En tous les cas espérons qu’il trouve une franchise adaptée à ses qualitées pour finir sa grande carrière dignement ou alors sa menace d’une retraite anticipée sera de plus en plus sérieuse et malheuresement pour nous , » The Answer  » n’aura définitivement  plus la réponse .   Et pour finir voici une vidéo des meilleurs moves d ’ Allen Iverson , qui a l’un des plus beaux crossover de l’histoire de la ligue .Image de prévisualisation YouTube

Voilà merci .

( 17 décembre, 2008 )

Vidéo perso du NBA Europe Live 2008

Voici une vidéo perso du NBA Europe Live 2008 auquel j’ai pu assisté en octobre dernier et que j’ai filmé bien sur à partir des tribunes . Vous pourrez apercevoir entres autres Dwayne Wade , Vince Carter et Shawn Marion . Voilà merci .Image de prévisualisation YouTube

( 17 décembre, 2008 )

Lebron James : au dessus de la mêlée

clenoh0811010091.jpgLebron James parait pour l’instant bien au dessus de la mêlée en ce qui concerne le titre de MVP de la saison régulière tant sur le plan individuel que collectif . C’est d’ailleur sur ce dernier point qu’il fait pour l’instant la différence par rapport aux saisons passées avec un bilan de 20 victoires pour 4 défaites , ce qui place les Cavs parmi l’élite de la ligue en compagnies des Celtics et des Lakers . En ce qui concerne les statistiques individuelles rien à redire si ce n’est une légère baisse de sa moyenne de points qui s’explique justement par la baisse de son temps de jeu car Lebron ces derniers temps n’a que très rarement joué les quatrièmes quarts-temps tant son équipe écrase l’opposition en ce moment . Si les Cleveland Cavaliers maintiennent le cap niveaux victoires , James aura son titre de MVP . Mais il y a quand même de la jolie concurrence derrière avec des joueurs inévitables comme Kobe Bryant qui joue tranquillement dans ce début de saison mais qui est toujours un candidat potentiel surtout au vu des performances de son équipe . Dwayne Wade qui si il qualifie ça faible équipe de Miami en playoffs avec un peu plus de 50% de victoires et qu’il continu sur sa lancée individuellement c’est à dire être le meilleur marqueur de la saisons , il aura aussi son mot a dire . Dwight Howard , meilleur rebondeurs , meilleur contreurs de la ligue avec une équipe d’Orlando qui tourne bien et des performances individuelles de hautes volées style plus de 20 points et 20 rebonds avec des contres à la pelles . Et bien sur l’incontournable depuis la saison dernière Chris Paul qui n’était d’ailleurs pas passé très loin de la timbale la saison passée en terminant deuxième du vote derrière le MVP en titre Kobe Bryant . Déjà meilleur passeurs et meilleur intercepteurs de la ligue comme l’année dernière , Paul devra augmenter le bilan victoire / défaite de son équipe qui est quand même loin d’être médiocre pour pouvoir franchement prétendre au trophée . Même combat pour Dirk Nowitski qui lui aussi est au niveau statistiquement mais qui doit améliorer le rendement de son équipe . En tous les cas en ce qui concerne la All NBA FIRST TEAM il est fort probable de retrouver le cinq suivant : Chris Paul , Kobe Bryant , Lebron James , Kevin Garnett ( ou Dirk Nowitski ) et Dwight Howard . Et pour terminer en beauté , une petite vidéo en quatre parties de la saison 2008/2009 de Lebron King James : Image de prévisualisation YouTube

Voilà , merci .

( 15 juin, 2008 )

Ray Allen , la grâce retrouvée

Ray Allen Ray Allen

On avait perdu Ray Allen lors des deux premiers tours des playoffs . Cela faisait d’ailleur de la peine de voir se superbe joueur au fond du trou comme cela . Il semble que depuis , un miracle soit tombé du ciel pour que Jésus commence à retrouver la foie et son basket lors de la finale de conférence Est face à Detroit . Mais c’est bien depuis le début de ce qui est le plus grand moment de sa carrière , c’est à dire la finale NBA , qu’il a montré ce que joué avec grâce voulait dire . Des shoots d’une puretés éclatantes , des paniers décisifs dans les moments chauds et des mouvements d’une fluidités remarquables . Surtout dans le game 4 déjà rentré dans la légende , avec un panier acrobatique fantastique , encore plus incroyable au ralenti . Il est pour l’instant le meilleur marqueur des Celtics dans cette finale et en est peut-être le futur MVP . En fait peu importe ce qui ce passera par la suite car Ray Allen nous à déjà offert lors de cette finale de très grands moments de basket et c’est bien cela l’essentiel . Image de prévisualisation YouTube

( 17 mai, 2008 )

Le mystère Kobe

24.jpg

Quelle place à Kobe dans la hiérarchie des meilleurs joueurs de l’histoire ? Est ce que cette question est si difficile à répondre ? Non pas vraiment , car de toutes les manières KB24 n’a déjà plus que His Airness comme concurrent . Individuellement parlant et en ne comparant pas les palmarès , qu’elles joueurs à part MJ dans l’histoire du jeu a été meilleur que Kobe Bryant ne l’a été jusqu’à présent ? Sérieusement personne . alors qui est le meilleur ? pour l’instant Jordan tiens bien son titre de meilleur joueur entre les mains , mais pour combien de temps ? Kobe arrivera t-il à élever son jeu à un niveaux jamais atteint dans le basket mondial ? Il y a déjà eu quelques prémices , mais pour l’instant on ne peut que ce contenter de faire ce qui à déjà été fait par le passé , c’est à dire comparer les deux joueurs . Mais faisons le en ne gardant que le jeu et la vision quand on les fans et les joueurs à l’esprit , en oublient les habituelles comparaison de palmarès , Fadeway jump-shot ou vente de maillots et baskets .

Michael Jordan avait une fluidité de mouvement qu’on ne reverra jamais sur un terrain de basket , tandis que Kobe Bryant à un jeu plus en percussion quand fluidité , mais cela ne veut pas dire qu’il en est dénuée . Simplement cette différence visuelle s’explique par le fait que Jordan cherché et arrivé à garder une certaine distance entre lui et son défenseur direct , tandis que chez Bryant la distance laissé est moindre car lui préférant réduire la distance et chercher le contact avec son adversaire pour mieux le passer ou le feinter et obtenir très souvent la faute . d’où cette impression de plus grande fluidité chez le premier . Des deux , Jordan est le plus beaux a voir joué , et cela je pense ne se discute pas . D’autres part de son côté , Kobe à pour lui une plus grande variété de mouvements offensifs que Michael . Il possède un arsenal encore plus affûté , que ce soit au niveau des feintes , du dribble et du shoot . Bryant peut tirer de n’importe où et possède un shoot à trois points beaucoup plus régulier que son aîné . Côté défensif pas grand chose à ajouter par rapport à se qui à déjà pu être analyser , les deux hommes ont prouvés qu’ils voulaient et pouvaient défendre malgré leur statut respectif . Défense dur en homme à homme et bon sens de l’anticipation pour chacun . Maintenant l’aura , Kobe à réussi lors de ses trois dernières saisons  à atteindre celle du N° 23 à son époque , c’est à dire craint et respecté de toute la ligue . Certes il n’a pas encore atteint le statu d’icône comme Michael , mais cela n’est qu’une question de temps car à l’instar des Bulls de l’époque , Los Angeles est l’équipe qui attire le plus de spectateur quand elle évolue à l’extérieur et cela même quand il n’était pas tout en haut de l’affiche , et qui fait les meilleurs audiences télévisuelle , tous ça grâce en grande partie au jeu et au charisme de Kobe .

Voila , maintenant reste à savoir quelle stratosphère il atteindra d’ici la fin de sa carrière . Peut-être sera t-il considéré comme le meilleur ? En tout les cas , c’est bon de se dire qu’on a pu avoir la chance de voir évoluer coup sur coup , d’une génération à une autre , les deux ultimes players que le basket a jamais produit .

Pour finir voici une vidéo :Image de prévisualisation YouTube

( 5 mai, 2008 )

Bill Russell l’envers du décor

billrussell1957.jpg

Bonjour , dans le sillage des pionniers comme Earl Llyod et Chuck Cooper , présenté dans un article précédant , Bill Russell fut le premier Afro-Américain à atteindre le statut de superstar en NBA et non sans mal , devant faire face durant sa jeunesse à la pauvreté et aux préjugés raciaux , préjugés qu’il devra d’ailleurs supporter malgré lui pendant une grande parti de sa carrière malgré son statut . en effet Bill Russell né à Monroe le 12 février 1934 dans l’état de Louisiane , état du sud où le racisme était encore très présent dans les années 1940 , 1950 . Sa famille et lui même en souffrirent . Bill raconte par exemple qu’un jour , dans une station essence , on refuse de servir son père avant d’avoir servi tous les clients blancs . Son père décida alors de trouver une autre station , mais qu’on le menaça avec un fusil pour l’obligé à attendre son tour . Ou encore , toujours d’après ses dires qu’il arriva a sa mère d’être prise à partie par le shérif local , lui reprochant de porter « des vêtements de blanche » et lui demanda d’allé se changer . A cause de ses attaques raciste , la famille Russell décida de s’installer à Oakland quand Bill eut Huit ans ou la il connut la pauvreté et les quartier défavorisés . Côté basket , Bill n’était pas prédestiné à la carrière qui fut la sienne , ayant du mal à maîtriser les fondamentaux c’est seulement en deuxième et troisième année de lycée qu’il commença à se révéler. d’ailleurs une seule université proposa à Russell une bourse à critère sportif et se fut celle de San Francisco . Université qui fut d’ailleurs avec coach Phil Woolpert en 1954 la première équipe de basketball amateur à aligner trois Afro-Américains avec Hal Perry et K.C Jones pour accompagner Russell . L’équipe devînt vite la cible de moqueries raciste de la part des supporters adverses et encore pire de la part de leur propre fans . Lors d’un tournoi à Oklaoma City en 1954 , les hôtels refusèrent d’héberger Bill et ses coéquipiers noir . Leur équipiers d’alors décidaire en signe de protestation d’allé dormir dans un dortoir universitaire laissé vacant pour les vacances . Situation qui durera le jour où il rejoindra la NBA et Boston , malgré les nombreux titres cumulés , beaucoup de fans de Boston boudèrent les Celtics lorsque Russell rejoignit l’équipe . Il dénoncera cela toute sa carrière malgré le peu de soutien que lui montra la presse locale à l’époque . Quand il prit sa retraite Bill quitta Boston avec beaucoup d’amertume et de déception . Des relations avec la ville qui ne s’amélioreront que ces dernières années . Quelques temps plus tard , Russell expliqua que ces expérience le rendirent plus fort : « je ne me suis jamais permis d’être une victime  » disait-il . Un trait de caractère qui explique pourquoi il fut un Joueur exceptionnel et un des plus engagés . Image de prévisualisation YouTube

( 29 avril, 2008 )

Tony Parker , le maître du temps

91.jpg

Bonjour , pour moi à l’heure actuelle , Tony Parker est le meneur idéal en NBA même devant Chris Paul ou Steve Nash . Je m’explique , Parker est tous simplement le maître du temps , il maîtrise le tempo d’un match comme personne , est capable d’accéléré ou de ralentir le rythme quand le jeu le demande , de prendre la bonne décision entre finir ou créer et d’amener son équipe vers le chemin à suivre . Il est depuis maintenant trois saisons le meilleur meneur finisseur de la ligue et à de loin le meilleur jeu en pénétration . Vous me direz sans doute qu’en terme de création , Tony est un cran en dessous de ses concurrents au niveaux du nombre de passes décisives effectués par match . Oui mais , le style de jeu des Spurs , plutôt basé sur du demie terrain , n’est pas propice à voir le meneur tourner à plus de dix passes par match . D’ailleurs on a pu remarquer qu’avec l’arrivée du Shaq à Phoenix et avec le jeu en demie terrain qui en découle , cela a fait chuter de manière significative sur certains matchs le total de passes décisives effectué par Steve Nash . Vous me direz aussi que les New Orleans Hornets n’ont pas forcément un style de jeu Run and Gun comme on put avoir les Suns avant l’arrivée du Shaq et que Paul a quand même réussi à devenir le meilleur passeur de la ligue . Oui mais le jeu collectif des Hornets , n’est pas celui de San Antonio et Chris est souvent appelé à d’abord créer le danger en un contre un , avant de finir ou de faire la dernière passe quasi systématiquement . Un jeu moins structuré qui amène Paul à prendre presque tout le poid de la création offensive de son équipe chaques soirs , chose que Tony n’a pas besoin de faire tant le collectif des Spurs est bien huilé . Voila les raisons pourquoi je pense que Tony Parker est le meneur de jeu idéal et aussi celui des champions en titre .        Image de prévisualisation YouTube            Merci .

( 26 avril, 2008 )

« Pistol Pete » Maravich , parti trop tôt

bestshotsmaravich1.jpg

bonjour , aujourd’hui un article sur Pete Maravich ( né le 22 juin 1947 et mort le 5 janvier 1988 ) , un des joueurs les plus spectaculaire de l’histoire , malheureusement parti trop tôt à l’âge de 40 ans , atteint d’une attaque cardiaque alors qu’il jouait un match avec des amis . D’origine Serbe , grâce a son père , basketteur professionnel lui aussi et coach de l’université de Louisiana State avant que Pete ne décide d’y faire une énorme carrière universitaire sans doute la meilleure . En effet , il y détient les records du nombre total de point en carrière (3667) , la plus grande moyenne en carrière (44.2) et le plus grand nombre de paniers marqués (1387) , le tous sans paniers à trois points qui n’a été introduit dans le championnat universitaire que vingt ans plus tard . Il est ensuite drafté en 1970 en troisième position par les Hawks d’Atlanta , ou la il enchaîne les shootes et les gestes spectaculaires jusqu’en 1974 , avant d’atterrir chez les News Orleans Jazz . Il y joue jusqu’en 1980 , avec en 1977 le titre de meilleur scorer de la ligue (31,1 points) et 68 points marqués, son record en carrière , contre les Knicks de New-York . Il rejoint ensuite Boston en 1980 , pour sa fin de carrière ou il se contente d’un second rôle au coté de Larry Bird . Il prend sa retraite a la fin de cette même saison , au bout de dix années de carrières, se rendent à l’évidence que son corps ne lui permet plus de jouer au haut niveau. Son maillot sera retiré par le Jazz en 1985 , avant qu’il ne soit élus deux ans plus tard au Hall of Fame puis en 1996 comme un des cinquante plus grand joueurs de l’histoire .

statistique en carrière : 24,2 points / 5,4 passes / 4,2 rebonds en 658 matchs  

Image de prévisualisation YouTube

12
Page Suivante »
|